Le Grand Beauvoir

La ferme et les hôtes

 

 

Les origines de la ferme de Beauval remontent au douzième siècle

La ferme de Beauval est située dans le hameau de Beauval -rattaché à la commune du Plessis-Placy- au lieu-dit Le Grand Beauvoir.

” Cette ferme est un fief connu dès 1184. La terre de Beauval appartenait aux religieux du couvent Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Reuil-en-Brie qui avaient acheté en 1171 au vicomte de Meaux une partie du plateau couverte de broussailles pour y bâtir la ferme de Belvarium ou Bellevue, cette ferme donna naissance au hameau de ce nom. D’autres terres et bâtiments se sont ajoutés à ces possessions du couvent.

Après la Révolution, la ferme des religieux a été remplacée par un des plus grandioses corps de ferme de la région.”

la ferme de Beauval

Les cultures principales de l’exploitation sont le blé, l’orge, le colza, les féveroles et les betteraves.

Nous sommes la septième génération de Benoist à cultiver ces terres. Les types de cultures n’ont pas tant changé que ça au fil des années mais la répartition beaucoup, près de la moitié de la récolte étant auparavant destinée à nourrir les bêtes.

Les bâtiments étaient presque tous destinés aux animaux, chevaux, moutons et boeufs et ne sont aujourd’hui plus fonctionnels pour l’exploitation.

Ayant toujours eu envie d’accueillir des vacanciers chez nous,  nous avons décidé de rénover et  transformer une maison située dans une aile d’un bâtiment à l’entrée de la ferme en gîte.

La situation géographique de la ferme est idéale pour les visiteurs ayant envie de profiter de la campagne pour se ressourcer et profiter de la richesse culturelle, avec les châteaux et musées des environs, la richesse gastronomique environnante portée par les nombreux producteurs de la région mais également les nombreuses activités sportives avec notamment à moins d’un quart d’heure du gîte paintball, laser game, bowling et karting.

Nous n’avons pas d’animaux pour l’élevage mais plusieurs animaux de compagnie : des chevaux, un âne, des chiens, des canards, des oies, et des poules.

colza

Le pigeonnier : emblème de la ferme

Les origines du pigeonnier (ou colombier ) sont plus récentes que le corps de ferme.

“Le colombier sur pied, de forme octogonale, est ponctué au rez-de-chaussée de grandes arcatures brisées aveugles et à l’étage par de plus petites, surmontées de petites ouvertures rectangulaires. Un bandeau plat entre les deux niveaux sert d’obstacle aux prédateurs. Les murs sont enduits et le toit avec épi de faîtage est couvert d’ardoise. Les boulins à entrée carrée ainsi que la charpente sont encore en bon état mais le pivot et l’échelle ont disparu.”

 

le grand beauvoir

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer